OST du mois : Dragon's Dogma

Avec un peu de retard, voici donc notre dernier article de l'année sur les OST, cette fois consacré à Dragon's Dogma, un titre de Capcom. Ce retard pris ne nous permettra pas de vous proposer un article de cet ordre pour le mois de janvier, et c'est donc en février que nous vous donnons rendez-vous pour une nouvelle "dissection" musicale.

A noter que vous pouvez, comme à l'accoutumée, écouter cette OST intégralement pendant deux mois sur notre Jukebox, et réagir à l'article via les réseaux sociaux ou le forum.

Vous retrouverez également tous nos articles d'OST du mois précédents sur cette page !

Biographie de Tadayoshi Makino (par Delldongo)

Né le 25 décembre 1978 à Tokyo, Tadayoshi Makino compose depuis 2008 des musiques pour des titres de Capcom : la série des Monster Hunter, Dragon's Dogma, Lost in Harmony. On le retrouve également pour quelques morceaux dans certains DLC de Final Fantasy XV (Frères d'armes, et l'Episode Ignis).

Sélection (par Delldongo)
Critique de l’OST (par Delldongo)

L'OST de Dragon's Dogma est en grande partie dûe à Tadayoshi Makino, mais on y trouve également quelques compositions de Inon Zur, de Rei Kondoh (Okami, notamment) et de Chamy Ishi. Elle se compose de pas moins de 86 pistes, la plupart orchestrales, avec une assez grande diversité d'ambiances et d'atmosphères.

La piste Opening Movie nous fait d'ailleurs entrer directement dans l'univers médiéval-fantastique du jeu, tout comme The All-Destroyer, qui sont des musiques très énergiques et qui font appel à une certaine dimension épique. Inon Zur, quant à lui, s'illustre dès le début avec la piste Three Heads ~Chimera Battle~, assez mémorable et d'un caractère bien affirmé. Toutes les musiques de la bande-son ne proposent pas une telle tension, c'est ainsi qu'on trouve des musiques plus "passe-partout", comme Character Edit, qui savent se faire plus discrètes. Sur ce premier CD, on trouve également des ambiances à la fois oppressantes (Harbinger of Destruction), inquiétantes (Elysion's Warning), et reposantes (Cassardis). On notera d'ailleurs l'utilisation assez fréquente des voix, que ce soit en choeur ou en solo.

Les orchestrations, de bonne facture, mais assez classiques et sans risques, ne permettent cependant pas à la plupart des musiques de créer une identité musicale à la bande-son. L'OST propose, il faut dire, beaucoup de pistes trop similaires les unes par rapport aux autres. Les musiques de combat sont en revanche particulièrement réussies. En effet, tout en se démarquant chacune de la précédente, elles transmettent réellement le sentiment d'un affrontement épique au joueur (One-Eyed Giant ~Cyclops Battle~, ou encore la splendide At the End of the Struggle). On retrouve également un peu le style "Monster Hunter", assez tribal, dans certaines pistes (Tense Battle), ce qui n'est pas étonnant pour ce compositeur.

On retrouve le même ton dans le second CD constituant cette OST. Les pistes sont en général assez courtes, mais ne manquent pas d'intensité (Honor and Treachery). Il faut également remarquer que cette deuxième partie de la bande-son est partagée assez relativement équitablement entre chaque compositeur. Tadayoshi Makino s'illustre néanmoins avec des musiques plus mélancoliques (Duchess In Distress au piano, Sorrowful Melody) ou tragiques (Duchess In Distress, Existence), avec un retour à des musiques plus tranchantes vers la fin du CD : Decision, The Final Battle ~Dragon Battle~. A noter une piste tout à fait remarquable par son ambition, son orchestration et son énergie : Fateful Choice.

Pour parler brièvement des autres compositeurs de cette bande-son, on remarque qu'ils restent dans le même registre général. Ainsi, les pistes écrites par Inon Zur ne dénotent pas du tout du reste de l'album, avec leur caractère épique et vif (Three Heads ~Chimera Battle~ ou Sturdy Stone ~Golem Battle~), même si elles pourront parfois sembler un peu de mauvais goût (Mettle Against Metal). On lui doit néanmoins, à mon sens, les meilleures compositions de l'OST, comme en atteste la toute dernière piste : Violet Light Shining in the Darkness. Les compositions de Chamy Ishi (Ancient Quarry), souvent plus abstraites, paraîtront quant à elles un peu plus inquiétantes, avec parfois des tonalités orientales. Enfin, Rei Kondoh intervient surtout dans l'OST avec des musiques mélodiques et sereines, comme Witch of the Woods ~Selene~ ou Soulflayer Canyon, mais aussi en association avec Tadayoshi Makino pour quelques pistes, par ailleurs particulièrement réussies, notamment Arousing Suspicion.

Quelques pistes à ne pas manquer
L'avis de Wolfangele

Dès le début, la bande-annonce nous met dans l'ambiance avec Opening Movie, où la dimension épique prend toute sa place. Même si elle regorge de musiques que j'adore avec une ambiance épique très présente et avec des choeurs somptueux, je trouve que beaucoup de pistes sont assez similaires (dans les 86 proposées). Heureusement certaines sortent du lot, et restent splendides à écouter, même si d'autres sont plus courtes (notamment dans le deuxième CD). Je songe notamment à la mystique et ensorceleuse Forest Witch ou à la plus douce et mélodieuse Shaman of the Forest. Les voix sont très présentes et apportent une touche splendide, aussi bien en solo avec Star in Heaven ou en choeurs avec la magnifique Eternal Return ~ Dragon's Dogma Main Theme ou The Hill Shrine par exemple. Des musiques sont plus exotiques comme Blue Tower, de style plus oriental ou la très rock'n roll Grotesque Magician ~Wight Battle~. Les musiques de combat sont vraiment intenses, comme Dragon ~Battle~, One-Eyed Giant ~Cyclops Battle~ ou One Against the Three Headed Dragon. Mais il y a aussi le Main Theme qui est tout simplement ma préférée dans toutes ses variantes, et bien entendu, la magistrale et dynamique At the End of the Struggle.

En conclusion, cette ost est totalement le genre que je peux écouter en boucle, grâce aux voix et à l'épopée qu'elle inspire bien sur, mais je trouve qu'il manque une identité à cette OST, peut être dû au fait qu'il y ait plusieurs compositeurs dessus, je ne sais pas, mais en tout cas certaines musiques ne manquent pas de panache et méritent d'être écoutées.

L'avis de Tennee

L'OST de Dragon's Dogma démarre assez fort, et donne rapidement le ton général. On est happé par un dynamisme presque constant, une sorte de grandiloquence qui rend, étrangement, le tout plutôt monotone. Ce n'est pas le manque de rythme qui provoque l'ennui, ici, mais plutôt un sentiment de tension constante et une absence de variété entre les pistes. Je n'irai même pas jusqu'à dire qu'elles sont épiques, car pour moi, une épopée invite au voyage, et cela implique une progression, un changement notable, ce qui fait cruellement défaut ici.
Bien sûr, il y a tout de même quelques différenciations, notamment grâce à la présence des différents compositeurs, mais les pistes calmes et plus tranquilles sont trop rares et pas assez originales pour sortir du lot, à mes oreilles du moins.

De plus, l'OST souffre d'une longueur surprenante, et pour peu qu'on n'ait pas de temps à accorder à chacune des mélodies de manière égale, on finit par ne plus les remarquer du tout. Il n'y en a qu'une qui ait vraiment attiré mon attention, sous ses airs de musique celtique : Grand Metropolitan.

Quoi qu'il en soit, la bande-son de Dragon's Dogma ne restera pas bien longtemps dans ma mémoire. Peut-être se fond-elle à merveille dans le jeu, ou bien, restée dans son contexte, en devient-elle d'autant plus intéressante, mais ce n'est pas moi qui pourrait en juger.

Rédigé par Delldongo, Tennee et Wolfangele le 23 décembre 2018

Ras le bol. J'en ai marre., Guerrier op., Legend of Foresia Thèmes
© 2000-2019 Toute reproduction interdite sans autorisation - Termes d'utilisation - Ikoula - Haut de la page
Partenariats : Le Serpent Retrogamer | Puissance Pokemon | Puissance Zelda | Final Fantasy Ring | Nintendo Master | Régie pub