OST du mois : Wild Arms

Aujourd'hui, pour fêter le printemps après plusieurs mois de grisaille, de froid et de pluie, nous vous proposons de vous réchauffer sous le soleil couchant des steppes du mythique Wild Arms, via l'écoute de sa bande-son.

Même s'il fait toujours froid, laissez-vous bercer par ses sonorités du Grand Ouest, fermez les yeux, placez une brindille au coin de vos lèvres, ajustez votre Stetson et partez vers l'horizon tel Lucky Luke !

L'OST sera disponible à l'écoute pendant les deux prochains mois sur notre Jukebox. N'hésitez pas à venir partager vos réactions quant au travail de Michiko Naruke sur le forum et les réseaux sociaux.

Biographie de Michiko Naruke (par Delldongo)

Michiko Naruke est née le 13 août 1967 dans la préfecture de Chiba, au Japon. Si elle reste surtout très connue pour son travail sur la série Wild Arms, elle débute en 1990 à travailler pour Telenet Japon et Riot. Elle compose alors des musiques pour quelques titres, notamment Psycho Dream sur Super NES ou encore Tenshi no Uta sur PC Engine. Mais elle rejoint très vite la société Media Vision. Ainsi, c'est en 1996 que sa carrière prend une toute autre dimension avec son travail sur la bande-son de Wild Arms. Avec pas moins de 400 musiques composées pour la série, on peut dire qu'elle se consacre entièrement à cette saga de RPG. On la retrouve donc seule à la composition dans les deux épisodes suivants, sans oublier le remake du premier épisode sur PS2 (Alter Code F), pour lequel elle compose de nouvelles pistes et en arrange d'autres. Malheureusement, dès le début de la composition du quatrième épisode, en 2005, Michiko Naruke tombe gravement malade et doit mettre fin (temporairement) à ses activités musicales. Lorsqu'elle revient en 2008, on la retrouve pour quelques compositions, ou pour arranger des musiques d'autres artistes. Bien que participant à quelques bandes-son marquantes, elle reste très discrète. Parallèlement à son écriture pour les jeux vidéo, elle sort assez régulièrement des albums de musique solo.

On retrouve essentiellement dans son style musical la présence de sifflements, caractéristiques des bandes-son de Wild Arms, où Michiko Naruke s'inspire largement des vieux westerns. On y retrouve donc une instrumentation assez typée, avec guitares, banjos, et autres harmonicas. On peut citer, parmi ses principales influences, le compositeur Jerry Goldsmith, connu pour ses nombreuses musiques de films, mais également des musiciens plus classiques comme Richard Wagner et Jean-Sébastien Bach.

Sélection (par Memoircosmos & Delldongo)
Critique de l’OST (par Delldongo)

L'OST de Wild Arms est sortie en 1997 et comprend une sélection de 36 pistes réparties sur un seul CD, pour un peu plus d'une heure de musique. C'est bien plus tard qu'une édition « Complete Tracks » verra le jour, presque dix ans plus tard, récapitulant l'ensemble des musiques du jeu. Cette bande-son, avec son style si caractéristique, représente également le premier travail d'envergure de Michiko Naruke, à laquelle on doit donc l'intégralité des pistes de ce premier épisode.

La musique de la scène d'introduction, To the End of the Wilderness, n'est pas étrangère à la popularité de l'OST. Elle nous plonge tout de suite dans une ambiance à la fois épique et « westernisante » propre à la saga, notamment grâce à cette mélodie sifflotée et son accompagnement à la guitare. Tout en étant très entraînante, la piste propose aussi une première invitation au voyage. Quant à Castle of Flames (Prologue 1) et Lamentation and a Promise (Prologue 2), ces pistes montrent déjà d'autres facettes de l'OST. Beaucoup plus inquiétante et ténébreuse, la première reste toujours dans une certaine attente. La seconde, délicate et retenue grâce à son introduction au piano, plonge le joueur directement dans une ambiance assez sombre et mystique. Un des sommets de la bande-son est la piste Funeral Procession, qui réussit à combiner la tristesse d'un cortège funéraire à l'espoir qu'il faut garder en soi. Dans toutes ces pièces, Michiko Naruke utilise une orchestration de facture plutôt classique, mais elle pourra, comme c'est le cas avec Morning of Departure, s'ouvrir à des instruments plus modernes (ici, le piano électrique), tout en gardant l'utilisation des instruments symphoniques.

Bizarrement placée dans le CD, la chanson de fin, Ending Theme "Oath to the Blue Sky", tranche radicalement avec tout ce qu'on a pu entendre jusqu'alors, même si on retrouve une instrumentation assez spéciale, rappelant l'ouest américain, notamment grâce à l'harmonica. On retrouve aussi dans cette bande-son une manière assez classique d'aborder la composition, avec des thèmes pour certains lieux (Hope), et surtout des thèmes bien différenciés pour presque chaque personnage. Il se trouve d'ailleurs que le thème de la carte du monde (Migratory Bird of the Wilderness (Rudy's Theme)) est également celui de Rudy, qu'on peut considérer comme le héros du jeu. On trouve aussi le thème de Bartholomew pour la carte du monde en bateau, et celui d'Emma pour le thème du vaisseau. Les antagonistes du jeu ne sont pas oubliés, et ont droit aussi à leur mélodie, qui sont d'ailleurs toutes assez réussies : Warrior's Whistle (Boomerang's Theme), A Moment of Tension (Lady Harken's Theme).

Toutes ces musiques utilisent plutôt des instruments synthétiques, et cela se ressent un peu dans l'imitation de certains timbres, et plus particulièrement pour le sifflement. On peut dire aussi que le thème des combats n'est pas une franche réussite (Critical Hit!), même s'il tient son rôle plutôt convenablement. En revanche les musiques des derniers combats sont bien plus convaincantes (Battle: Zeik, notamment). En dehors de cette petite faiblesse, il ne faut pas oublier non plus les musiques de lieux, tels que Town, à la mélodie à la fois simple et entraînante, ou bien celles des donjons, comme Courage (Dungeon), qui impriment la dose d'élan qu'il faut pour partir à l'aventure.

Avec Getting Rich Quick! (Jack's Theme), on passe à une nouvelle facette de l'OST, avec une musique plus humoristique. Peu de pistes proposeront une telle approche dans ce CD, même si on pourra en citer quelques unes (False Wedding on the Sea, Not Just Any Kid, But a Lady! (Jane's Theme)), dont la musique de l'abbaye, assez amusante (Abbey). La piste représentant Zed peut également être perçue comme une sorte de parodie : Wh-What? (Zed's Theme). Cependant, la plupart des compositions sont assez reposantes, tout en s'appuyant sur une mélodie bien accrocheuse (Village of the Elw). Elle sont aussi très entraînantes (Adlehyde Castle, Rudy's Companions) ou s'appuient sur une forte valeur émotionnelle (From Anxiety to Impatience). Le CD se termine d'ailleurs sur une magnifique piste, reprenant un peu la musique de l'introduction : To the End of the Wilderness ~ To a New Journey.

Il ressort globalement de l'écoute une excellente bande-son, aux qualités immédiates. La plupart des musiques, pour ne pas dire toutes, collent parfaitement à l'ambiance et au ton du jeu et font mouche systématiquement. L'OST de Wild Arms fait partie de ces bandes-son mythiques qu'il faut absolument avoir écouté au moins une fois. Bien que très « classique » dans sa forme, elle possède une grande richesse d'intentions mais aussi d'instrumentation, ce qui est bien sûr toujours agréable.

Quelques pistes à ne pas manquer
L'avis de Wolfangele

C'est une de ces OST qui donne envie de siffloter, proposant des musiques splendides, avec un esprit western très prononcé. Autant dire qu'on plonge directement dans l'ambiance avec le thème principal Into the Wilderness, qui reste mythique à mes yeux. D'autres se prêtent bien à cette atmosphère western, comme le thème de Rudy Migrant bird of the wilderness, et la grandiose musique finale To the End of the Wilderness ~ To a New Journey. Mais l'OST ne s'arrête pas à cela, loin de là, certaines pistes sortent du lot et restent mémorables comme le thème de Zed pour son côté entraînant et caricatural Wh-What? ou encore le thème d'Emma Bird in the sky, qui est, lui aussi, entraînant et rythmé. D'autres émotions plus sombres surviennent, comme une tristesse poignante en écoutant Funeral Procession et un sentiment d'angoisse avec Castle of Flames. L'épique Courage (Dungeon) apporte une touche de dynamisme, et est pour moi emblématique à cette aventure. L'envoûtement prend effet avec Village of the Elw, ou encore avec l'incroyable The Prologue Beginning From Here.

Ainsi, cette OST colle parfaitement au thème du jeu et nous transporte totalement dans son univers. Plusieurs musiques restent mythiques et c'est une des bandes-son qui s'écoute et se réécoute agréablement, un « must-to-hear » !

L'avis de Tennee

On trouve dans le domaine des bande-originales de jeux vidéo toutes sortes de compositions, qu'elles soient bonnes ou mauvaises, et qui laissent indéniablement une trace dans l'esprit du joueur. Wild Arms ne déroge pas à la règle, mais dans le bon sens du terme. La piste d'introduction, Into the Wilderness, n'est pas juste l'exemple type de la musique qui nous accroche, mais aussi probablement la plus marquante de l'OST. Cette ode à l'aventure donne le ton pour tout le reste de la bande-son ; mais une petite touche de mélancolie peut tout de même provoquer un pincement au coeur. On retrouve d'ailleurs ce thème dans Courage (Dungeon), cette fois-ci dans une ambiance plus épique et moins amère.

Bien que la qualité sonore soit celle de l'époque, la musique n'a pas perdu une goutte de son charme et reste très variée et agréable à écouter. On retrouve les sifflements typiques de la bande-son dans Migratory Bird of the Wilderness, qui entretient le sentiment d'exploration du Grand Ouest.

Finalement, cette OST nous rappelle à quel point l'âge n'a pas d'importance. La compositrice a été très inspirée et nous a offert une bande-son aux petits oignons munie d'un charisme indéniable. Tous les RPG (modernes ou non) ne peuvent certainement pas en dire autant !

La « cover » du mois : Alone in the World (par Sadness)

Rédigé par Delldongo, Tennee et Wolfangele (avec la participation de Memoircosmos et Sadness) le 8 avril 2018

Thèmes
© 2000-2018 Toute reproduction interdite sans autorisation - Termes d'utilisation - Ikoula - Haut de la page
Partenariats : Le Serpent Retrogamer | Puissance Pokemon | Puissance Zelda | Final Fantasy Ring | Nintendo Master | Régie pub