Preview : la démo de Dragon's Dogma

Dragon's Dogma est un RPG qui s'inscrit dans la lignée des jeux de rôles occidentaux tels que The Elder Scrolls : Skyrim, The Witcher, ou plus récemment Les Royaumes d’Amalur : Reckoning, bien qu'il ait été développé par Capcom, un studio japonais. Une version de démonstration a récemment été mise en ligne sur le PSN et le XBox Live. Si elle se révèle assez courte et couvre seulement quelques aspects du titre, elle permet néanmoins d'appréhender le jeu et ses particularités. La démo, entièrement en français (les voix sont doublées en anglais), est ainsi divisée en trois sections : le prologue, la création de personnages et une quête extérieure.

À noter que la démo du PSN est accessible à tous, tandis que celle disponible sur le XBox Live nécessite jusqu'à la semaine prochaine de posséder un compte Gold.

Prologue

Ici, le jeu permet d'explorer un donjon et de se lancer à la poursuite d'un dragon, même si ce n'est pas ce boss qu’il faudra affronter au final. On remarque d'emblée que le personnage principal (un guerrier) est secondé par un compagnon. Une gestion des objets et de l'équipement, aussi simple que classique, permet de s'équiper ou d'utiliser des objets. Les combats proprement dits se déroulent à la manière des A-RPG, avec la possibilité de donner des coups forts, des coups rapides, d'utiliser des compétences ou de parer/donner des coups à l'aide du bouclier.

On remarque aussi la présence d'une mini-carte, sur laquelle est indiqué l'objectif principal. Après quelques pas dans le donjon, il est possible de faire appel à des “pions”, grâce à des stèles disposées à certains endroits. Derrière ce terme quelque peu spécial se cache en réalité des personnages qui intègrent l'équipe du joueur, et qui agissent d'eux-mêmes. Les pions sont des personnages à part entière, qui possèdent leur équipement et inventaire propre. Ils peuvent fournir des informations utiles au joueur, ramasser les objets, lancer des sorts de soin, mais il est bien entendu également possible de leur donner des ordres simples à l'aide de la croix directionnelle (comme "À l'aide" pour qu’on nous soigne). Lors des combats et notamment contre les boss, les pions donnent parfois des indications sur la manière de combattre où les actions à effectuer. L'IA semble d'ailleurs plutôt bonne et les pions réagissent avec efficacité, allant même jusqu'à guérir au moment opportun. La démo permet donc d'intégrer Quince et Morganna (un archer et une magicienne) au groupe afin d'affronter les différents ennemis qui se terrent dans des ruines sombres et peu hospitalières.

Tout ce petit monde, dans la version démo, est par ailleurs bloqué au niveau 20. En effet, si des points d'expérience apparaissent à chaque ennemi occi, ces points ne sont pas pris en compte dans cette version de démonstration.

On remarquera par ailleurs que le HUD est omniprésent (par défaut) dans cette démo (guide des touches, sous-titres des pions...) et qu’il nuit parfois à une bonne lisibilité de l’action. Ne vous inquiétez cependant pas, un simple détour dans les options permet d’activer/désactiver les éléments souhaités.

Après quelques combats, un premier boss se dresse sur le chemin : la Chimère. C'est pendant ces phases que Dragon's Dogma montre son potentiel. En effet, il faudra réaliser différentes actions bien distinctes : s'agripper et monter sur la Chimère, la faire chuter ou bien encore viser sa tête. En cela, les pions sont très utiles puisqu'ils dispensent les indications au fur et à mesure des combats, qui proposent à leurs moments clé des sortes de petites cinématiques.

C'est ainsi que s'achève la première section de la démo, relativement courte, puisqu'il ne faut guère plus de 20 minutes (en prenant son temps) pour venir à bout du donjon et de notre monstre à trois têtes.

Création

Dans la deuxième section de la démo, il est possible de créer son personnage, ainsi que son pion principal, qui pourront par ailleurs être importés dans la version finale du jeu. Cette personnalisation, assez rapide, est plutôt classique puisqu'elle offre la possibilité de choisir le sexe, le nom, le surnom et l'aspect de ses personnages. Parmi un panel de modèles déjà établis, on pourra ainsi choisir sa taille, son poids, sa morphologie en général (tête, corps, signes particuliers) et le type de voix.

Il n'est par contre pas possible d'équiper les personnages, on laisse donc nos créations en sous-vêtements à la fin de la création, ce qui est légèrement frustrant.

Quête extérieure

La création des personnages n'aura cependant pas été vaine pour cette démo, puisque la troisième et dernière section permet de les utiliser. Leur classe est par ailleurs déterminée automatiquement (un rôdeur pour le héros et un combattant pour le pion principal).

Dans une grande plaine qui tranche radicalement avec l'ambiance étouffante du premier donjon et qui s'offre au joueur, un terrible Griffon est à combattre. Visuellement, cette vaste étendue laisse ainsi découvrir le potentiel visuel du titre et nous permet de nous rendre compte que le jeu s’appuie sur une forme de cycle jour/nuit. Tout comme précédemment, il faudra bien suivre les indications de ses compagnons pour triompher de l'ennemi. Ainsi, on découvre l'utilisation de l'arc du rôdeur pour mettre le Griffon à terre, puis la possibilité de s'accrocher à son aile et même d'y rester accrocher quand il reprend son envol pour lui infliger des dégâts en plein vol, chose peu courante voire inédite.

Les modifications de gameplay induites par le changement de classe sont suffisamment marquées pour être intéressantes. Il faut se montrer beaucoup plus subtil/prudent lorsqu’on contrôle un rôdeur que lorsqu’on prend en main un guerrier, plus résistant, qui peut “passer en force”.

À l'image de la démo, le combat contre le boss est assez facile et court pour peu qu’on suive les conseils de nos alliés et qu’on fasse preuve d’intelligence : la coopération est la clé des victoires. Une approche trop frontale peut néanmoins tout à fait être sanctionnée par un cinglant “Game Over”.

Vidéos

Si vous n'avez pas eu l'occasion de pouvoir télécharger la démo, en voici quelques extraits en vidéo.

Petit bilan

Il est bien difficile de se forger un avis définitif sur Dragon's Dogma, cette version de démo étant trop limitée et courte (elle se termine en une petite demi-heure au total). En se concentrant principalement sur deux aspects (action et création de personnages), elle laisse seulement entrevoir le côté "RPG" du jeu final (expérience, équipement, compétences, ...). À titre d'exemple, même si on sait qu'il sera possible d'évoluer dans des villes, de parler à des PNJ, de réaliser des quêtes ou tout simplement d'explorer un monde ouvert, tous ces aspects sont absents de la démo. Ceci dit, le soft s'avère assez alléchant de part son gameplay, efficace et facile à prendre en main. On mettra également en exergue une mise en scène des combats contre les boss originale et bien pensée ainsi qu’une ambiance musicale réussie, qui mettent le joueur véritablement au coeur de l'action.

Dragon's Dogma sera disponible sur Xbox et PS3 le 25 mai prochain. D'ici là n'hésitez pas à partager votre point de vue ainsi que vos attentes sur ce titre par le biais du forum !

Preview réalisée à partir de la version de démonstration du PSN

Chris17cp, Delldongo & Wolfangele

Thèmes
© 2000-2019 Toute reproduction interdite sans autorisation - Termes d'utilisation - Ikoula - Haut de la page
Partenariats : Le Serpent Retrogamer | Puissance Pokemon | Puissance Zelda | Final Fantasy Ring | Nintendo Master | Régie pub