Preview de Valdis Story Abyssal City

Endless Fluff, vous connaissez ? Il s'agit en fait d'une petite équipe (de deux personnes) qui a travaillé sur trois jeux jusqu'à ce jour. Si vous vous intéressez aux RPG/jeux indépendants, vous connaissez peut être « Legend of Fae », l'un d'entre eux, qui était une sorte de Puzzle-RPG (fiche disponible sur notre site). Aujourd'hui nous allons nous intéresser à leur dernier titre qui est toujours en développement d'ailleurs. Valdis Story a fait l'objet d'une campagne Kickstarter le mois d'avril dernier, et a remporté suffisamment d'argent pour que ce projet soit mené à bien. Nous avons pu également le voir apparaître depuis le premier juillet dernier dans la liste de Steam Greenlight. Bref, après ces quelques lignes de présentation, il est temps de parler un peu plus du contenu de ce nouveau jeu.

Déesses jumelles

Il y a de cela 40 ans maintenant, la Déesse Valdis fut tuée par sa propre fille, la Déesse des ténèbres Myrgato. Et depuis ce tragique incident, Myrgato est entrée en guerre avec sa sœur jumelle Alagath, la Déesse de la lumière. Cependant, cette guerre représente un réel danger pour l'espèce humaine, puisque les déesses ont besoin des âmes des humains pour créer leurs armées. Myrgato transforme les âmes en démons, et Alagath en anges. La population s'amenuise de jour en jour, et il ne reste visiblement pas grand espoir...

Votre petite équipe est à bord d'un bateau à la poursuite d'un navire de guerre des démons, mais alors qu'elle est sur le point de le prendre d'assaut, des créatures gigantesques (ressemblant à des baleines) issues du plus profond de l'océan font leur apparition. Votre bateau se fait alors écraser par ces monstres qui ne sont ni démoniaques, ni angéliques. Toute votre équipe sombre dans l'océan, mais est-ce réellement la fin... ?

Le jeu démarre sur un choix de personnages. Alors qu'il y en a quatre au total, vous ne pourrez en sélectionner que deux dans cette démo : Wyatt Goibniu, un guerrier qui est à la recherche de son père disparu, et Reina Gaius, une orpheline élevée comme une moine au monastère d'Alagathian.

Atlantide

Vous commencez à contrôler votre personnage après qu'il (ou elle) ait atterri dans ce gigantesque temple (ou ville), un endroit qui est enfoui sous l'océan et que personne ne connaît.

Le jeu se présente à la manière d'un Metroidvania, c'est à dire avec une vue en side-scrolling, avec plusieurs salles à visiter qui s'ajouteront sur votre carte au fur et à mesure de votre progression.
On constate d'ailleurs dès le début qu'il faudra revenir dans certaines zones bien plus tard, puisqu'il y a plein de coffres ou autres endroits totalement inaccessibles pour le moment. Et il est évident qu'on gagnera de nouveaux « pouvoirs » au fil de l'aventure pour nous aider à explorer davantage. D'ailleurs notre personnage pourra acquérir de nouveaux objets-pouvoirs dans cette démo, comme le fait de pouvoir sauter de mur en mur.

Mais pour en revenir vite fait au scénario et aux personnages, il semblerait que le fond de l'histoire ne changera pas réellement (ou peut être pour la fin ?) en fonction du protagoniste choisi, mais il pourrait visiblement y avoir des armes différentes, des dialogues modifiés et des membres d'équipage distincts ou placés dans d'autres endroits.
Petit exemple tout simple, avec Reina on peut recruter une sorte de chien-loup dans notre équipage, alors qu'on ne l'obtient pas du tout (ou du moins pas au même endroit) avec Wyatt.

Action RPG

Dès le début, vous serez rapidement confrontés à vos premiers adversaires (des démons) et vous constaterez que l'action est assez dynamique et que le jeu se prend quasi instantanément en main. De plus, il est possible de jouer avec une manette 360, ce qui est un très bon point. Vous aurez deux touches d'attaques (une rapide et une plus lente mais plus forte), une autre touche pour vous mettre en garde, et vous pourrez également lancer des sorts.
D'ailleurs, pour parler brièvement des magies, notons que les sorts seront différents en fonction de l'inclinaison du stick. Lorsque vous voudrez lancer un sort, votre personnage entrera en préparation, et il ne bougera pas tant que vous n'aurez pas choisi une direction. Par exemple avec Wyatt (vu que Reina a des sorts différents au début), si vous préparez un sort et que vous appuyez sur la gauche ou la droite, il lancera une boule de feu vers ces directions. Si vous appuyez vers le bas, il se donnera un buff d'attaque ; vers le haut il lancera un sort de soin. Mais il est également possible de lancer un sort différent si vous sautez. Bien que je décrive là les sorts de type lumière, il est possible de prendre également des sorts de type ténèbres. Après, il est tout à fait possible de choisir un sort de ténèbres pour le saut, et un de type lumière pour les directions gauche et droite.
Sachant qu'il y aurait visiblement 6 éléments différents (deux disponibles dans la démo) et que les éléments possèdent également des niveaux, il y aura vraisemblablement de quoi faire bien que, je le précise encore une fois, je me base uniquement sur Wyatt ; Reina utilise pour sa part des « âmes » en guise de magies (âmes du gardien et du centurion).
Bref vous l'aurez compris, il existe une grande quantité de sorts pour chaque personnage.

Notons également la présence d'une barre qui va se remplir au fur et à mesure que des ennemis sont éliminés ou que l'on reçoit des coups et qu'on appelle le « Focus Mode ». Cela aura pour effet d'augmenter votre puissance d'attaque une fois déclenché.

Parlons à présent de l’évolution des personnages. En tuant des ennemis, vous gagnerez de l'expérience et vous pourrez évidemment gagner des niveaux. À chaque prise de niveau, vous devrez utiliser un point dans l'une de vos statistiques de base qui sont la force, l'agilité, l'intelligence et la chance. En fonction de votre répartition des points, d'autres statistiques pourront être affectées : la force augmentera les HP ainsi que la puissance d'attaque et la chance est susceptible d'augmenter un peu de tout.
Mais ce n'est pas tout car vous devrez également dépenser un point dans les arbres de compétences disponibles. Il y a en tout, trois arbres de compétences, l'un s'appelle « Guerrier » et développera notamment vos capacités au corps à corps. Le second s'appelle « Gardien » et permet d'augmenter tout le côté défensif. Et pour finir, le « Sauveur » concerne tout ce qui est en lien avec la magie. À noter une fois de plus que les compétences seront différentes en fonction du personnage choisi.

Ensuite viennent les équipements et bien qu'on n'en gagne aucun dans cette démo, il est quand même possible de lire des descriptifs pour se rendre compte qu'ils ont tous des statistiques différentes.
Je vais me baser sur Reina, cette fois-ci, qui possède plus d'équipements que Wyatt au départ. Sa première arme, par exemple, lui donne un bonus de 25% d'expérience en plus vu qu'elle se bat à mains nues. Son armure lui donne un bonus d'un coup supplémentaire. Son accessoire lui donne deux points de force additionnels mais seulement si elle est équipée d'une arme qui lui fait se battre à mains nues. Il reste donc ensuite les personnages de soutien comme le chien-loup que j'ai cité plus haut, et pour finir les « Finishers » qui sont apparemment des coups puissants, mais que je n'aurais pas réussi à déclencher (ou alors il s'agit des coups forts avec la touche Y ?). À noter que les armes, les personnages de soutien, ainsi que les « Finishers » ont tous des niveaux.

Pour finir avec tout ça, sachez qu'il sera également possible de faire des échanges avec certains PNJ lorsqu'on arrivera dans des lieux spécifiques. Il n'y a pas d'argent dans le jeu, mais les objets trouvés sur les monstres ou dans les coffres pourront être échangés contre des équipements ou d'autres objets utiles pour le personnage ou pour de futurs échanges.

Vidéos

Graphiquement, le soft est vrai un régal pour les yeux. Les sprites des personnages sont vraiment très bien faits, tout comme les décors, et on constate que le tout est vraiment très coloré. N'oublions pas les artworks qui sont évidemment tout aussi réussis.
Un dernier mot à présent sur la bande-son qui a été composé par Zack Parrish et qui nous offre de très belles musiques qui accompagnent très bien l'environnement perdu et glacé dans lequel on se retrouve. Bien évidemment, cela pourra devenir un peu plus rock avec le premier boss qui se présentera à nous. Dans l'ensemble, les musiques collent parfaitement aux lieux et aux situations dans lesquelles on va se retrouver et c'est donc un véritable plaisir de les écouter.

Difficile au final d'en dire beaucoup plus, l'essentiel de la démo a été présenté, et nous ne savons pas quand le jeu sortira, ni quel sera son prix.

Vous pouvez dès à présent, si vous le voulez, essayer la démo du jeu en allant la télécharger sur sa page Steam et n'hésitez surtout pas à voter si vous possédez un compte Steam.

Nous vous laissons également la possibilité de visionner trois vidéos qui retracent toute la démo avec Wyatt, ci-dessous :
- vidéo 1
- vidéo 2
- vidéo 3

Conclusion

Valdis Story Abyssal City reprend au final des recettes que nous avons déjà pu voir fréquemment dans des jeux du même genre tels que Castlevania ou encore d'autres titres indépendants comme Rogue Legacy et Unepic. Mais cela n'est pas du tout dérangeant dans la mesure où le jeu est vraiment très agréable et apparemment riche en contenus, avec de nombreuses possibilités de personnalisation et quatre personnages jouables. Nous espérons en tout cas que cette petite preview vous aura donné envie d'essayer au moins la démo de cet Action-RPG, et nous ne manquerons pas de vous tenir informés sur le site des prochaines news le concernant.

Deathyuya

Thèmes
© 2000-2019 Toute reproduction interdite sans autorisation - Termes d'utilisation - Ikoula - Haut de la page
Partenariats : Le Serpent Retrogamer | Puissance Pokemon | Puissance Zelda | Final Fantasy Ring | Nintendo Master | Régie pub