Soirée de présentation Final Fantasy XIII-2

Une conférence sur la dernière production en date de Square Enix, cela ne se refuse pas, même si pour cela, il faut braver l’univers de la capitale, sa pollution et les fans hystériques. Petit compte-rendu de cette soirée du 12 novembre au cinéma Max Linder Panorama à Paris.

Quelques dizaines de minutes plus tard, nous voila confortablement installés, prêts à admirer quelques cinématiques, des phases de gameplay et une interview de Yoshinori Kitase, le producteur du jeu spécialement venu pour l’occasion.
Alors, que faut-il retenir de cette présentation d’une heure ? Et bien, que Final Fantasy XIII-2 est dans la continuité du XIII, en mieux !
En effet, à la différence de la transition entre FFX et sa suite (nouveau système de combat, univers plus fan-service), ce nouvel opus semble plus chercher à gommer les différents problèmes soulevés par un public bien souvent un peu déçu.

Beaucoup de points ont été abordés pendant cet évènement, certains ayant déjà été dévoilés lors de précédentes présentations. On peut citer en vrac :
- une histoire basée sur les voyages spatio-temporels et ses paradoxes (qu’il faudra faire disparaitre)
- la possibilité de faire combattre les monstres aux cotés des héros
- de très nombreuses quêtes, souvent basées sur le principe du voyage dans le temps
- beaucoup de mini-jeux (présence d’un casino à la Gold Saucer !!)
- un système de combat faisant la part belle aux “cinématic actions”(attaques spectaculaires semi-automatiques déclenchées par le joueur avec une série de touches à taper en rythme)
- plusieurs fins possibles (en fonction des choix durant le jeu ?)

Dans l’ensemble, le jeu semble plus réussi que son ainé. Parmi les points forts, nous avons surtout retenu :
- un univers moins fade/froid que le précédent
- des combats un peu plus dynamiques
- la possibilité de capturer des poke.. heu des monstres (150, cela semble être le chiffre à la mode), on attend de pouvoir combattre avec un allié Béhémoth !
- des graphismes et des cinématiques magnifiques
- des personnages moins pseudo-torturés et manquant de charisme (ce n'est qu'un avis personnel bien sûr)
- la présence du background de la série : chocobos, cait sith, pampas et autres bombos

Il reste cependant quelques défauts latents :
- l’héroïne toujours aussi insipide (cf. point positif associé)
- les temps de chargement relativement longs pendant la démo
- la carte encore un peu trop « en couloir » (ne soyons pas mauvaise langue cependant, il y a quand même du progrès)
- une caméra en combat parfois brouillonne

Verdict final le 3 février !

Merci à Square Enix et Sacha en particulier.

Aemaeth

Thèmes
© 2000-2019 Toute reproduction interdite sans autorisation - Termes d'utilisation - Ikoula - Haut de la page
Partenariats : Le Serpent Retrogamer | Puissance Pokemon | Puissance Zelda | Final Fantasy Ring | Nintendo Master | Régie pub