Japan Expo 2013

Chaque année, le Parc des Expositions de Villepinte accueille les plus gros salons consacrés à la culture américaine et japonaise : le Comic Con' et la Japan Expo. Une occasion dont nombre de studios de jeux vidéo profitent pour exposer leurs prochains titres et faire des annonces officielles.

Pour entrer tout de suite dans le vif du sujet, on retiendra surtout la conférence de Square Enix, qui a dévoilé des infos en exclusivité mondiale sur trois de leurs jeux les plus attendus.

Final Fantasy X / X-2 HD Remaster

Présenté par Yoshinori Kitase, le directeur du projet, ce remake prévu sur PS3 et Vita viendra plus de dix ans après la sortie du titre original. L'intervenant estime qu'entretemps, les expériences et les souhaits de chacun des joueurs ont pu changer, mais il espère malgré tout que les nostalgiques se laisseront tenter et que les autres pourront enfin tester ce jeu culte.

D'après Kitase, les modèles 3D des personnages ont dû être refaits à 100% pour que la qualité d'image soit absolument optimale. Une vidéo scindée entre la version d'origine (SD) et la nouvelle (HD) montre d'ailleurs que les couleurs sont moins flashy, plus naturelles, et que le ciel de Zanarkand a également subi un gros lifting. Même le titre du jeu a été modernisé, avec des lettres plus épaisses et une police plus large.

Pour rendre l'expérience plus accessible, la fonction cross-save sera disponible. On peut donc commencer le jeu sur PS3, le transférer sur Vita, continuer de son côté et au retour repasser sur la PS3 moyennant une simple mise à jour des sauvegardes.

Toutefois, l'information principale au sujet de ce jeu reste l'annonce d'un chapitre supplémentaire, sous forme de drama CD, écrit par Kazushige Nojima, le scénariste du jeu original. D'ordinaire, ce genre de bonus est réservé aux Japonais, mais ici, un extrait de deux minutes fut présenté intégralement en anglais et Kitase a affirmé que ce bonus fera partie du jeu de base (ce ne sera donc pas un DLC). Un extra dont tout le monde pourra donc profiter !

Malgré leur discrétion au sujet de FF X-2, le jeu très controversé, on ne peut plus qu'attendre la sortie de ces portages, prévus pour l'année 2013 sans plus de détails.

Final Fantasy XIII Lightning Returns

Ah, il n'est rien de dire que ce jeu-là est attendu, et c'est un torrent d'informations que le réalisateur Motomu Toriyama nous avait réservés. Après un trailer et des visuels, une séquence de démonstration en live par un membre du comité nous montre à quel point le jeu est fluide, bourré d'action et vaste.

Cette séquence de jeu se déroule dans un lieu nommé les Dunes de la Mort, un désert écrasé par une chaleur de plomb et infesté de monstres redoutables. La séance consiste à se faire accepter par une bande de brigands du désert, menée par un chef dont le charisme n'égale que le mystère qui l'entoure. Pour gagner leur confiance, Lightning accepte une mission confiée par le lieutenant de la bande, Adonis : elle doit calmer une tempête de sable, ce qui implique d'aller combattre un boss. Dans le désert, elle porte une tenue adéquate pour le sable et la chaleur, car chaque costume donne ses propres effets en fonction de la situation. Une fois la victoire acquise, Lightning découvre que la chef des bandits n'est autre que Fang... Pourquoi Lightning doit-elle intégrer cette bande, et pourquoi Fang est-elle passée de ce côté de la barrière, voilà des réponses qui ne viendront qu'avec le jeu final !

Toriyama affirme pour sa part que le jeu est fini à 80 ou 90%, sa sortie étant d'ailleurs prévue pour le mois de novembre au Japon.

Dernière information de fan-service : il a déjà été annoncé d'un bout à l'autre du Web que la précommande du jeu serait assortie d'un costume exclusif de Cloud Strife (Final Fantasy VII). Or, ce n'est pas le seul bonus prévu au programme : la cinématique et la musique de fin de combat seront également celles du jeu, avec Lightning faisant tourner son épée avant de la ranger sur les quelques notes de trompette emblématiques !

+ en vidéo : Le trailer de la Japan Expo 2013

+ en vidéo : Du gameplay

Final Fantasy XIV : A Realm Reborn

Naoki Yoshida, producteur et réalisateur de cette nouvelle version du jeu, nous a préparé un bouquet garni d'informations, qui montrent à quel point le jeu s'adresse à toutes les catégories de fans de la licence. On voit à quel point le studio a placé la barre haut avec ce jeu, qui occupa pas loin de la moitié du temps de la conférence (une heure trente).

Pour ce jeu, un énorme fan-service a été fait autour de FF XIII, mais aussi d'autres jeux de la licence. Un event permettra même de combattre aux côtés de Lightning ; le contexte et les détails restent toutefois inconnus. Participer à cet event donnera droit, pour les personnages féminins, à un costume Equilibrarium de Lightning (la tenue de base de Lightning Returns) et pour les garçons, au costume de Snow dans Final Fantasy XIII. Une tenue qui a une allure très curieuse sur un Mi'qote ou un Lalafell, la race la plus courte sur pattes du jeu. Toujours dans le visuel, des armes exclusives à chaque classe directement issues de l'univers FF XIII sont prévues.

Mais FF XIII n'est pas le seul jeu concerné, puisque Square Enix rend aussi hommage à FF VI, notamment via les Magitek Armors.

Le studio nous rappelle également pas mal d'informations déjà communiquées, comme la possibilité de dresser sa monture (qui n'est pas forcément un Chocobo, ce peut être par exemple un Cœurl) et de l'équiper pour le combat, une démonstration plutôt complète de l'éditeur de personnages qui démontre qu'on peut parfaitement créer autant d'avatars uniques qu'on le souhaite avec seulement cinq races. La séance se termine sur un nouveau trailer en français.

Pour l'anecdote, la race la plus populaire au monde parmi le million de bêta-testeurs est le Mi'qote féminin, un choix que Yoshida a fait lui-même car sa taille et son agilité la rendent très dure à cibler.

Et enfin, pour ceux et celles qui pensent qu'on ne peut pas qualifier un MMORPG de Final Fantasy, Yoshida affirme que l'équipe a fait un énorme travail pour rendre le scénario prenant et captivant, de sorte que tout le monde puisse jouer et ne pas résumer le jeu à un bête jeu de masse. Toutefois, il insiste bien là-dessus, la meilleure façon d'en juger est d'y jouer, que ce soit en bêta ou après sa sortie !

+ en vidéo : Une visite d'Eorzéa

+ en vidéo : L'outil de mission commenté par les développeurs

Sorti de cette conférence, certains RPG attendus au tournant étaient présents.

Tales of Xillia

Présenté sur le stand Namco-Bandai, ce nouveau volet illustrait essentiellement son exploration et son système de combat ; une démo en temps limité se déroule sur une plage et sert de didacticiel. On en apprend notamment plus sur les liaisons et les artes liés, puisque le reste du jeu n'est rien que de très classiques pour un Tales of.

Lier un personnage à un autre permet de prendre un adversaire en tenaille, mais aussi de couvrir vos arrières. Changer de lien se fait très simplement par les flèches directionnelles, et selon la situation, cela permet de réagir rapidement à une attaque dans le dos. A force de frapper vos ennemis, une jauge d'artes liés se remplit ; une fois qu'elle a atteint un certain seuil, il est possible, après un arte basique, de lancer une puissante attaque, comme la Bourrasque Finale qui peut toucher sa cible et d'autres encore derrière.

La démo permettait de se faire la main avec six personnages différents, et aussi de voir que l'exploration se fait moins linéaire : des actions contextuelles comme grimper une petite hauteur sont au programme. Mais cela est-il censé compléter ou remplacer les actions qu'on connaissait déjà via l'Anneau du Sorcier ? Seul le jeu nous l'apprendra.

Bravely Default

L'un des RPG les plus attendus du moment sur 3DS nous faisait l'honneur de sa présence sur les stands 3DS de Nintendo ; toutefois, en raison d'une queue digne du Marsupilami, nous n'avons pas pu l'essayer, de même pour les démos disponibles de Final Fantasy Remaster ou Lightning Returns.

Shin Megami Tensei IV

Un autre jeu très attendu, mais qui était difficile à tester puisqu'il ne s'agissait manifestement pas d'une démo mais du jeu complet. Après quinze minutes de cut-scenes, le jeu nous propulsait dans une cave et nous mettait aux prises avec les démons sans rien expliquer du tout. Or, le jeu s'annonçait fortement pimenté, car deux combats suffisaient aisément à lancer le héros dans les bras de Charon, et le capital de Macca disponible ne suffisait à ressusciter qu'une seule fois...

Un jeu qui s'annonce donc digne de ses prédécesseurs, par son challenge mais son école graphique : si l'exploration se fait bel et bien en full 3D, avec tout ce que cela implique comme soucis de caméra, les PNJ apparaissent en image fixe comme ce fut le cas pour Strange Journey et avant lui Shin Megami Tensei en 1992. N'est-il pas temps de changer un modèle manifestement rodé ?...

Devil Summoner : Soul Hackers

Réputé pour être l'un des meilleurs RPG de la Saturn, Soul Hackers annonçait sa venue imminente en Europe avec une petite séance de jeu ; l'occasion de (re)découvrir le bon vieux gameplay des MegaTen sur SNES avec les éléments exclusifs de cette licence (la Loyauté qui pousse parfois vos démons à faire du grand n'importe quoi ou les munitions limitées pour les armes à feu, notamment). Le jeu ne se défait pourtant pas de son charme vintage ou de son apparente obsolescence, au choix. Un jeu qu'on réservera aux retro-gamers ou aux fans de la première heure.

Mais il n'y a pas que le jeu vidéo, et Square Enix faisait également une large promotion de ses mangas et animes, notamment Soul Eater et Full Metal Alchemist.

Conclusion

Concrètement, la Japan Expo est une exposition intéressante, au tarif plus ou moins prohibitif (entre 10 et 17€ l'entrée selon les jours). Les stands vont du plus célèbre au plus amateur, du plus dispendieux au plus obscur et mieux vaut s'y rendre avec une bonne somme d'argent sur soi tellement les tentations et les affaires sont nombreuses, mais aussi avec une provision d'eau et de nourriture. En effet, la moindre bouteille d'eau vous ponctionnera plus de trois euros ! Attention également à ne pas céder aux articles facilement trouvables dans le commerce (les coffrets d'animés notamment) vu que les prix ne sont pas forcément plus avantageux que sur Internet, et méfiez-vous aussi des stands amateurs : j'ai eu la surprise de trouver quelques imprimés pas forcément légaux en France. C'est aussi l'occasion de voir un maximum de cosplays, certains étant plus vrais que nature, et de se retrouver entre amis autour du stand de son éditeur préféré. Ce n'est pas nécessairement l'événement de l'année auquel il faut se rendre à tout prix, et il faut être rôdé à la foule, mais si on peut y aller au moins un jour, c'est une expérience à tenter et vous pourrez y trouver des informations intéressantes sur des sorties à venir.

Wolf

Si vous l'effrayez suffisamment, je suis sûre qu'il ne reviendra pas ! Votre braguette est ouve..., Beauté de guilde, Monster Hunter 3 Thèmes
© 2000-2021 Toute reproduction interdite sans autorisation - Termes d'utilisation - Ikoula - Haut de la page
Partenariats : Puissance Zelda | Final Fantasy Ring | Régie pub