DS  GBA  GC  IOS  MD  N3DS  NES  PC  PS1  PS2  PS3  PS4  PS5  PSP  PSVITA  SNES  SWITCH  WII  WIIU  X360
Star Ocean 2 : The Second Story

Fiche complète de ce jeu

Il y a de cela quelques année, deux sociétés régnaient en maître sur le monde des RPG : Enix et Squaresoft. Depuis comme tout le monde le sait ces derniers ont fusionné pour former SquarEnix. Pourtant avant que cela n'arrive Enix, aux coté de Tri-Ace (Valkirye Profile...), travaillait d'arrache pied sur le deuxième opus de Star Océan baptisé pour l'occasion "The second story". On attendait alors un jeu d'envergure et l'on peut dire que nous n'avons pas été déçut...

Introduction

Au fin fond de l'espace, un vaisseau semble faire route vers une sombre planète : Milocina ! Au commande de ce dernier le commandant Ronixis et une équipe de scientifique. Il semblerait bien que Milocina cache plus d'un secret... Une fois que l'équipage eut mis pied-à-terre, une atmosphère pesante et inquiétante prend place.Il fait sombre, le ciel est couvert de nuage et le vent souffle d'un tintement effrayant. Pourtant la peur qui suinte de ce lieu ne se transmet pas à la jeunesse : Claude kenny, fils du commandant, poussé par sa soif de se faire reconnaître avance sans se soucier des dangers. Au travers d'un environnement sec et pourtant si froid l'excursion réussi tant bien que mal à ouvrir une porte bien énigmatique pour atteindre les ruines d'une civilisation d'un temps passé. Méfiant, le commandant et ses hommes ne veulent pas connaître d'imprudence. Mais la sagesse ne venant qu'avec l'âge, notre jeune héros, refusant les ordres de son père, commençât à inspecter une relique qui semblait encore en marche. Évidemment rien ne se passa comme prévu et une mystérieuse énergie fit disparaître Claude pour l'emmener au milieu d'une luxuriante forêt. Ne pouvant ni joindre ni rejoindre son équipe, son exploration commença. Elle ne fut pas de longue durée car il eut à peine fait quelques pas qu'il rencontra une jeune fille allongée par terre faisant fasse à un énorme gorille. Armé de son pistolet laser le pauvre animal ne tenu pas longtemps face à la violence des tirs de Claude. La jeune Réna que vous venez de sauver ne tarde pas à vous traiter comme un héros, après une longue discussion après différente personnes de son village, Claude ne va pas tarder à comprendre la situation : une météorite que les gens appellent "Globe de sorcellerie" est tomber sur cette planète et à semer le trouble dans ce monde. Depuis des monstres agressifs attaque sans cesse et certaine terre ont même du être abandonné à ces forces venues d'autre part. Il ne vous reste plus qu'à proposer votre aide pour arranger la situation, mais il ne faut pas croire : la situation n'est pas aussi simple qu'il n'y parait...

Organisation et fonctionnement

Voilà donc à peut prêt comment commence l'histoire. Au démarrage du jeu, vous aurez le choix entre deux héros : Claude Keny ou la ravissante Réna. L'un est un guerrier pur et dur, l'autre une magicienne adepte de la magie blanche. Au cours de votre épopée, vous rencontrerez plusieurs aventurier(e)s, qui portent tous ou presque un intérêt au globe de sorcellerie. SO2 (nous l'appellerons ainsi pour plus de facilité) est en apparence un RPG tout ce qu'il y a de plus classique mais il n'en est rien. Les combats, les menus/compétences comme les relations entre les différents membres de votre équipe le rendent unique dans le genre. Ainsi en arrivant dans une ville, vous avez la possibilité d'effectuer une action en solo : votre groupe se sépare dans la ville et vous pouvez aller voir chacun de vos équipiers, leur parler, connaître leurs sentiments... Ne vous inquiétez pas, en partant tout le monde se rassemble. Vous traverserez donc le monde en quête de réponses et même si l'aventure est guidée grâce aux indications des personnages que vous rencontrerez, le joueur n'a pas un sentiment de linéarité, le scénario est assez bien conçu pour ne pas tomber dans ce piège. L'histoire, même si elle n'égale pas celle d'un Xenogear (qui reste, à mon sens le meilleur scénario jamais conçut), est vraiment plus que correcte. En terme de qualité on peut sans aucun problème la comparé à celle d'un Final Fantasy ; et oui, chez Tri-Ace on ne rigole pas.

Graphisme, environnements et combats

Malgré un test après coup, les graphismes n'ont pas pris un énorme coup de vieux. Certes ils sont dépassés, il s'agit d'un fond 3D statique animé grâce à des sprites en 3D isométrique, mais cela reste dans le correct. La ou Final Fantasy 7 fait mal aux yeux (dans le mauvais sens du terme) SO2 s'en sort avec les honneurs, sûrement grâce aux sprites. Seule la carte du monde et les cinématiques choquent un peu par leur réalisation. Voilà ce que l'on peut dire du point de vue technique. Mais qu'en est-il de la diversité de l'environnement ? Car rien n'est pire qu'un jeu aux graphismes monotone ! Et bien je pense justement que c'est LE point fort de SO2. Les décors, les paysages et même l'ambiance (!!!) ne cessent de changer. Vous traverserez des lieus épiques ou futuristes, que ce soit sur un glacier ou dans une jungle luxuriante. Bref vous l'aurez compris, vous ne risquez pas de vous ennuyer.

Les phases de combats... Voilà quelque chose qui est souvent lié au succès d'un titre. Dans ce domaine Tri-Ace nous as surpris par l'originalité de son système : très inspiré du système des Tailes, (combat en temps réel avec un scrolling horizontal) ils diffèrent seulement du fait de leur réalisation en 3D (possibilité de mouvement dans tous les sens. Lorsqu'un combat se déclenche, vous ne pouvez diriger qu'un personnages, les autres réalisent leurs actions en fonction d'un schéma prédéfini auparavant ("Défendre un économisant la mana","soigner les compagnons","attaquer avec des armes","attaquer avec des attaques magiques"...) bien évidemment vous aurez la possibilité de "switcher" entre les différents personnages pendant le combat. Au final nous pourrons retenir que même si ce système est très dynamique il se révélera un chouilla "bourrin" au bout d'un certain temps, mais sans pour autant être lassant.

Au final que peut-on retenir de Star Océan épisode II ? Et bien c'est l'une des merveilles cachées de la PSX. Rien, ou presque, a redire ; Enix (je dirais surtout Tri-Ace) à fait un travail merveilleux. Qui plus est, ce jeu est sorti en version française ! Il faut noter l'effort car à une époque où très peu d'éditeur osaient sortir leurs jeux en Europe, Enix a sauté le pas. Bref n'hésitez plus : procurez vous cette merveille et revivez la nostalgie d'un jeu old-school qui vous rappellera bien des souvenirs.

Note attribuée : 16/20

Rédigé par Trivol le 03/09/2005

Retour

Je suis fatigoupo., Momnol, Final Fantasy IX Thèmes
© 2000-2021 Toute reproduction interdite sans autorisation - Termes d'utilisation - Ikoula - Haut de la page
Partenariats : Puissance Zelda | Final Fantasy Ring | Régie pub