DS  GBA  GC  IOS  MD  N3DS  NES  PC  PS1  PS2  PS3  PS4  PS5  PSP  PSVITA  SNES  SWITCH  WII  WIIU  X360
Seiken Densetsu 3

Fiche complète de ce jeu

Il existe des titres dont on a entendu parler et qui ont l'air alléchant, d'autres dont on ne voudrait jamais avoir entendu parler. Secret of Mana, appelé Seiken Densetsu 2 au Japon, fait partie de la première catégorie. Alors on a de bonnes raisons de penser que le troisième épisode de cette série doit l'être lui aussi. Mais parfois, cette espérance se retrouve déçue. Est-ce le cas ici? Voyons cela....

Une histoire ou plutôt des histoires.

Contrairement au premier Secret of Mana où l'histoire était gravée dans la roche, si on peut dire, sa suite propose six histoires parallèles, correspondant aux six personnages que l'on peut choisir au début, chacun ayant leur motivation propre. On retrouve dans ces six personnages:
-Duran: apprenti chevalier du royaume de Forcena qui cherche à se venger d'un Magicien du royaume magique d'Altena.
-Angela: Princesse du royaume magique d'Altena qui veut apprendre à maitriser la magie.
-Hawke: voleur de Navarre qui cherche à sauver son amie Jessica des maléfices de la sorcière qui a pris le contrôle de la Guilde des Voleurs.
-Lise: Princesse et capitaine des Valkyries du royaume de Rolante, elle souhaite retrouve son frère et reconstruire son royaume après l'attaque de Navarre.
-Kevin: Prince du royaume des bêtes, il cherche à faire renaitre son ami et empêcher les invasions de son père.
-Carlie: prêtresse de la Cité Sacrée de Wendel, elle part à la recherche de son meilleur ami enlevé par un mystérieux bouffon, avant l'invasion des hommes bêtes.
Alors que ces six personnages partent pour réaliser leurs objectifs, ils se rendent à Wendel (sauf Carlie, logique) et font la connaissance d'une fée du Mana Holy Land. Cette dernière prend logement dans la tête du personnage que vous aurez choisi en premier (nous verrons cela plus tard). Ils apprendront alors que les dieux destructeurs scellés dans les pierres Mana seraient libérés si l'Arbre Mana venait à mourir et l'épée Mana utilisée pour de mauvaises actions.
Comme vous l'aurez remarqué, en fait, les personnages vont par paire, par exemple Duran et Angela viennent de deux royaumes en guerre. Au final, contrairement à ce que l'on pourrait croire, il n'y a pas six histoires mais trois seulement. Et c'est pas plus mal, car on a ainsi une expression de la dualité entre le bien et le mal, même si, bien sûr, tous nos protagonistes sont du côté du bien. On aura alors à faire à ce que l'on peut appeler une variation sur thème imposé. Comme deux personnages partagent la même histoire, vous aurez en fait les deux versions de cette dernière, l'agresseur et l'agressé (attention, les personnages des pays belligérants ne sont pas pour ces guerres). On retrouvera aussi les trois autres personnages non choisis lors de la progression de l'histoire.

Même si les scénarii ne sont pas un exemple d'originalité, car, au final, il s'agira d'empêcher la résurrection des dieux destructeurs, on suit avec un mélange d'insouciance et de plaisir les aventures de nos chers compères. On retrouvera cet humour, certes basique mais toujours efficace, qui avait fait le charme du premier Secret of Mana pour notre plus grand bonheur, car nombreux seront les passages comiques, comme la première excursion en voyage canon ou le passage sur le bateau fantôme. On remarque aussi que les moments tragiques sont introduits avec justesse et délicatesse dans la narration, se fondant ainsi dans l'histoire avec brio.
Pour finir, le plus grand défaut au niveau scénaristique de ce Seiken Densetsu 3 est d'être resté confiné au Japon seul, pour ne pas changer de l'habitude d'avoir un jeu sur quinze, pour l'époque, arrivant en Europe. Donc, à moins de parler le japonais, vous aurez peu de chance de pouvoir suivre l'histoire. C'est d'autant plus dommage que l'on s'attache à nos six héros.

Techniquement fort agréable.

Gardons bien en mémoire que Seiken Densetsu 3 est un jeu sorti sur console 16-bits. Le jeu présente un rendu fort agréable à l'œil, offrant des couleurs tantôt chatoyantes ,tantôt sombres, le tout étant harmonieux. Le style graphique reste dans la marque "Secret of Mana", à savoir enfantin dans l'ensemble (même si cet épisode l'est moins que son prédécesseur). L'utilisation du mode 7 sur la carte du monde rend très bien, comme c'est souvent le cas à l'époque, avec ses effets de rotation parfois saisissants. L'animation n'est pas en reste, toujours dans le ton du jeu, avec ces petits délires, comme les attaques spéciales de Angela, très particulières par rapport à l'ambiance ou lorsque Carlie invoque des pièces d'échiquier pour attaquer. Les expressions des visages de nos héros seront succulentes, faisant alterner moments de rire et instants de tristesse. Les magies sont toutes jolies à voir, avec une escalade dans le visuel au fur et à mesure du jeu, tout du moins pour celles d'attaque. On se retrouve ainsi plongés dans cet univers délirant que nous propose ce Seiken Densetsu 3. Le titre se place aisément parmi les jeux les plus beaux de la console et montre une fois de plus que les graphismes en 2D n'ont rien à envier à ceux 3D et raviront les connaisseurs.

Pour la partie sonore, c'est du tout bon. Nous avons à faire à des musiques chaudes et joyeuses pour les moments de calme, comme les villes, ou ceux où les gags sont présents et des musiques plus sombres pour les passages importants de l'histoire. La bande-son s'accorde avec harmonie avec les évènements en scène, montrant encore la maitrise des programmateurs de l'époque pour faire de la musique de qualité. Au niveau des bruitages, l'ensemble est cohérent avec l'univers des Seiken Densetsu, à savoir peu réalistes, mais néanmoins agréables à l'oreille. On sent bien le travail sérieusement fait pour offrir aux joueurs un environnement sonore réussi et entrainant.
Il est un point qu'il est important de noter, notamment pour ceux qui se sont essayés à Secret of Mana. Dans ce dernier, lorsqu'un de vos équipiers se retrouvait bloqué par un élément du décor, vous ne pouviez plus avancer. Cela se révélait très frustrant, surtout quand on essayait de fuir. Dans le présent jeu, ce point a été heureusement corrigé.
En conclusion, Seiken Densetsu 3 nous montre combien un jeu peut être une petite merveille au niveau technique quand on maitrise la console sur laquelle on est.

Un bon vieux A-RPG de derrière les fagots.

Seiken Densetsu 3 est un bon vieux A-RPG des familles, vous avez le contrôle direct sur vos actions lors des combats. Contrairement à un Star Ocean, où vous avez aussi le contrôle, vous n'entrez pas dans l'écran de combat, mais les ennemis sont directement présents et actifs dans les lieux que vous visitez. Ainsi il vous suffira d'appuyer sur la touche action pour attaquer jusqu'à ce que mort s'ensuive. À la différence de son ainé, où il fallait maintenir la touche enfoncée pour charger ses attaques spéciales (principe qui, il faut le reconnaître, devient très lourd lorsqu'on atteignait le niveau 8 de puissance), ici, il y a une jauge qui se remplit à chaque coup porté. Il suffit alors d'appuyer sur le bouton d'annulation pour lancer son attaque spéciale. Cette jauge est séparée en trois niveaux, suivant la classe dans laquelle vous êtes (voir plus bas). Le timing se révèle primordial pour arriver à bien les placer, résultant dans un système de combat alliant le côté brutal à un petit effort stratégique.
Parlons un peu du level-up. Comme dans 95% des RPG, lorsqu'on prend un niveau, les caractéristiques augmentent. La plupart des RPG de l'époque proposent une augmentation fixe de ces dernières. Ce n'est pas le cas ici. Lorsque vous prendrez un niveau, vous aurez le choix d'augmenter la statistique de votre choix, par exemple, la vitalité pour avoir plus de points de vie, la force pour faire plus de dégâts ou la chance pour avoir plus de coffres qui apparaissent. Un petit système sympathique et bien pensé, même si le fait de ne pouvoir choisir qu'une statistique se révèle trop limitatif.

Autre nouveauté, dans ce Seiken, vous aurez la possibilité de changer deux fois de classe, une fois au niveau 18, l'autre au niveau 38. Cela permet à vos personnages d'accéder à de nouvelles compétences, comme pour Lise qui acquiert la possibilité d'utiliser des magies d'altération d'état ou Duran qui peut utiliser des boucliers, par exemple. Ce système respecte jusque-là les bases du changement de classe. Mais voilà, vous avez le choix entre deux classes à chaque fois, une alignée sur la lumière, l'autre sur les ténèbres. De ce fait, vous n'aurez pas les mêmes compétences. Par exemple, prenons Lise et son premier changement de classe. Si vous choisissez d'aller vers la lumière (non, pas celle au bout du tunnel), Lise utilisera des magies pour augmenter vos statistiques. Sinon, par contre, vous allez vers le côté obscur, Lise se servira de magies qui diminuent les statistiques adverses. C'est là que le choix de votre équipe au départ devient important, car vous devrez choisir les classes pour avoir une équipe équilibrée. Par exemple, si vous avez Lise et Hawk dans la même équipe, vous pouvez aligner la première sur la lumière et le second sur les ténèbres, de cette façon, vous pourrez augmenter vos statistiques et diminuer celles des ennemis. Ceci n'est bien sûr qu'un exemple, mais vous devez prendre en compte ce qui se passera une fois vos classes choisies pour ne pas vous retrouver à beaucoup souffrir. Nous voilà en présence d'un système qui demande de la planification et, ce, dès le début de l'aventure.
Seiken Densetsu 3 propose un système simple aux premiers abords, mais qui révèle sa complexité au fur et à mesure de la progression dans le jeu.

Difficulté et durée de vie.

La difficulté de ce Seiken dépend grandement du choix de votre premier personnage (celui qui a la fée dans sa tête) et du reste de l'équipe ensuite. Elle allait du moyen au très dur dans sa globalité, avec certains passages qui ne peuvent être passés sans une bonne séance de level-up. Comptez entre 20 et 30 heures pour venir à bout d'un scénario. Si, maintenant, vous essayez de tester toutes les combinaisons possibles d'équipe (personnages+classes), alors vous en avez pour quelques centaines d'heures de jeu fort appréciables.

Les plus:
-3 scénarii
-une ambiance amusante
-techniquement dans le haut du panier
-les compagnons qui ne bloquent plus votre progression
-un système de jeu bien conçu

Les moins:
-en japonais
-une difficulté mal dosée

Seiken Densetsu 3 est un très bon représentant du genre A-RPG. Si les histoires se révèlent très basiques dans leur déroulement, on se retrouve en face d'un jeu très amusant et ne se prenant que peu au sérieux, laissant aussi la part belle aux émotions. Techniquement irréprochable, le titre offre un ravissement de tous les instants grâce à la maitrise de la technologie par les programmateurs. Le système de jeu offre un concept intéressant par le biais du changement de classe, ouvrant ainsi de multiples possibilités pour composer son équipe, offrant ainsi une bonne replay value. À essayer pour se rendre compte de la grandeur de ce Seiken.

Note attribuée : 17/20

Rédigé par Darkchaz le 29/01/2010

Retour

T'es fou de me traiter de fou, Macken le fumeur de ouinj, SH Thèmes
© 2000-2021 Toute reproduction interdite sans autorisation - Termes d'utilisation - Ikoula - Haut de la page
Partenariats : Puissance Zelda | Final Fantasy Ring | Régie pub