2009 : La sélection de RPG Soluce

Les fêtes de fin d'année viennent tout juste de s'achever avec leur lot de joies et de déceptions au pied du sapin. Alors que certains d'entre vous ont obtenu ce qu'ils désiraient, d'autres ont connu diverses fortunes et peut-être même hérité d'une petite somme d'argent qu'ils souhaitent dépenser dans leur loisir favori : le RPG. En cette période de soldes d'hiver, voilà une excellente occasion de se procurer à moindre coût une partie des titres qui manquent à vos collections. Aussi, l'équipe de RPG Soluce vous propose aujourd'hui une sélection des meilleurs jeux de rôle parus en 2009 pour vous guider dans vos choix et, espérons-le, vous permettre de passer d'aussi bons moments que nous. Nous pouvons l'affirmer : le Père Noël existe et il aime les RPGs !

Cette sélection a été effectuée par les membres de l'équipe du site qui ont désigné les titres de 2009 qui les ont fortement marqués sur chaque support et ce quelle que soit la zone. Nous vous proposons également nos coups de cœur et nos coups de canon car cette année n'a pas été exempte de mauvaises surprises. Loin de nous l'idée de proposer une sélection universelle, exhaustive ni même objective, mais ce choix reflète en bien des manières la passion que chacun de nous voue aux RPGs.

Quelques précisions néanmoins : concernant la sélection PlayStation 2, vous remarquerez que deux jeux vous sont proposés; ayant reçu le même nombre de suffrages de notre part, nous avons choisi de vous les présenter tous les deux. Deux excellents RPG pour le prix d'un, autant en profiter. D'autre part, il n'y a pas de grand gagnant dans la catégorie PSP ! Cette absence s'explique par l'opulence des remakes en 2009 sur ce support et l'absence totale d'unanimité concernant les titres que nous avons appréciés. Il reste néanmoins le coup de coeur de Deathyuya pour Brandish, un titre qui plaira à une tranche limitée de joueurs mais qui gagne à être découvert.

Sur ce, nous vous laissons découvrir tout cela de vous-même et nous renouvelons nos meilleurs vœux pour cette année 2010 qui, nous le souhaitons, saura vous combler dans tous les domaines.

PlayStation 2
Mana Khemia (Gust)
L'avis de Darkchaz
Un pur moment de bonheur! des personnages bien conçus, une histoire accrocheuse, des graphismes très beaux, une bande-son excellente, voilà pour commencer. Rajoutez à cela un système très bien pensé et des combats dynamiques et voilà comment avoir un excellent jeu. Facile, j'ai joué pendant une semaine rien qu'à ce titre.

L'avis de Delldongo
Ne m'attendant pas à grand chose après mes expériences sur les Atelier ou même les Ar Tonelico, j'ai été vraiment charmé par ce jeu qui possède un excellent gameplay ainsi que des personnages attachants (Flay ...) et un scénario sympathique. Pour moi ça n'est pas le jeu de l'année, mais vraiment un très bon RPG avec de nombreux points forts, notamment la synthèse d'objets nettement simplifiée (ce qui a d'ailleurs déplu à nombre de joueurs apparemment) ce qui permet au joueur de s'amuser finalement beaucoup plus, sans se prendre trop la tête, le jeu restant relativement facile. Petite note quand même sur l'édition PSP de ce même titre, à fuir comme la peste, le portage étant complètement raté techniquement.

L'avis de Riskbreaker
Mana Khemia, c'est vraiment la surprise de l'année ! Pas vraiment attiré par les jeux de Gust type Ateliers, je m'y suis lancé un peu à reculon, bien poussé par les avis des autres... Et quelle claque ! On se retrouve face à un jeu extrêmement dynamique et prenant, de par la synthèse d'objets et les combats, mais surtout, s'il faut bien retenir une chose, c'est le casting de folie de ce jeu. Des personnages complétement fous (Flay !), très drôles, dont on suit les péripéties du début à la fin en se délectant de chaque petite scène qui nous est offerte. Un vrai bol d'air frais et un humour incroyablement bien réussi !
Persona 4 (Atlus)
L'avis d'Aciel
Sans aucun doute le dernier grand RPG de la Playstation 2. Persona 4 reprend le système riche et poussé de son prédécesseur en corrigeant ses petits défauts. Baigné dans une atmosphère de meurtres et de mystères, le scénario fait surtout la part belle à ses personnages. Mémorables et attachants, on partage leur quotidien avec bonheur et enthousiasme.

L'avis de Sylphide
Suite à un Persona 3 vraiment réussi qui en a séduit plus d'un, la barre était placée relativement haute pour le 4ème opus. Il est difficile de répondre si l'objectif a été atteint. En effet, le scénario polar peut passionner pour son côté mystérieux alors qu'il peut également ennuyer, déstabilisant les joueurs habitués au scénario classique qui consiste à sauver le monde à coups d'épée. Côté évolution par rapport à P3, on se retrouve dans la situation de la saga Shadow Hearts où il n'y a pas de vraie prise de risques à chaque épisode mais bien des améliorations : des graphismes calqués, un même style de musique osé (mais réussi et innovant), ainsi qu'une fragmentation entre vie sociale et donjons remplis d'hostilités. Au final un RPG très intéressant, on attend le 5 sur console next-gen.
Xbox 360
Tales of Vesperia (Namco Bandai)
L'avis de Delldongo
Vesperia réunit le trio magique quand il s'agit de composer un bon RPG : scénario, personnages, gameplay. En effet le scénario, s'il n'est guère original, sait tenir en haleine le joueur, d'autant qu'il est soutenu par une équipe où il devient difficile de faire son choix entre tous les personnages ainsi qu'un système de combat en temps réel jouable, et c'est bien rare. Comme les graphismes et la bande son ne sont pas en reste, ça donne pour moi le meilleur RPG de la 360 cette année, même si Magna Carta II a bien faillit le détrôner mais Vesperia possède une plus grande richesse et un univers bien plus travaillé. Excellent !

L'avis de Sylphide
Ce nouvel épisode sur console next-gen est une agréable surprise. Les graphismes inspirés du style manga sont agréables. Les combats dynamiques, bien que nombreux, sont prenants ; de plus il est enfin possible d'éviter certains ennemis. Le concept de la saga Tales of se consolide clairement : relier un grand nombre de villes par une carte du monde départagée par plusieurs continents, toujours rencontrer de nouveaux personnages et être au coeur de grands débats et remises en questions dès que le groupe arrête d'avancer. Quand la musique suit, et qu'on ne compte pas les heures de jeux, pourquoi pas ?
PlayStation 3
Demon's Souls (From Software)
L'avis d'Aciel
Une ambiance sombre, une esthétique sublime et un background très intéressant au service d'un jeu riche, disposant d'un système original et très travaillé mais difficilement abordable et doté d'une histoire principale froide minimaliste.

L'avis de Delldongo
S'il est vrai que les RPGs sur PS3 ne sont pas légions, Demon's Souls possède une ambiance unique qui a tout de suite retenu mon attention, ce n'est donc pas un RPG (ou plutôt un A-RPG) de l'année au rabais, loin de là. A une époque où trouver un développeur qui prend des risques est rare, Demon's Souls est une vraie bouffée d'oxygène, si l'on peut dire. Car non content de proposer une atmosphère glauque et angoissante, le jeu possède un gameplay relativement riche ainsi qu'une difficulté à couper le souffle qui, malheureusement, le privera d'un nombre important de joueurs : très particulier et super addictif à condition d'accrocher, et pour certains sans doute trop particulier.
Wii
Muramasa : The Demon Blade (Vanillaware)
L'avis d'Aciel
D'une esthétique visuelle du plus bel effet en passant par une bande son sublime et onirique, Muramasa est un conte merveilleusement narré et mis en scène, doublé d'un système de jeu réussi alliant une prise en main parfaite pour des combats dynamiques et épiques d'une rare intensité.
PC
The Last Remnant (Square Enix)
L'avis de Riskbreaker
Un gameplay extrêmement addictif, un scénario manquant certes de profondeur mais particulièrement grisant, une belle plastique ainsi qu’une bande sonore de grande envergure. Alors quand en plus, cette version PC se targue de corriger tous les défauts qui entachaient la version Xbox, que demander de plus ? Avec cette version, The Last Remnant peut enfin se dévoiler et révéler ce qu’il est vraiment : un grand jeu.
DS
Suikoden Tierkreis (Konami)
L'avis d'Aciel
Ce spin-off de la série a pu susciter la crainte mais Konami s'en est tiré plus qu'honorablement en conservant l'esprit et surtout l'intérêt principal de sa saga. Un univers sublime, un scénario prenant et une ribambelle de personnages hétéroclites très réussis dans leur ensemble donnant vie et entrain au jeu.

L'avis de Chris17cp
Suikoden Tierkreis est indéniablement pour moi le titre phare de la console portable de Nintendo en 2009. Ce titre, spin-off d'une saga finalement peu connue, a su charmer de nombreux joueurs tant il possède de qualités ; à la fois beau et agréable à jouer, il propose de plus un scénario simple et efficace à la fois et des musiques de bonne qualité pour ne rien gâcher. Un titre à ne pas manquer.

L'avis de Riskbreaker
Bien que l'on puisse reprocher à Suikoden Tierkreis de sortir un peu du schéma habituel de la saga avec cet épisode portable, il faut néanmoins admettre que le titre s'en sort largement avec les honneurs. Des graphismes extrêmement bien rendus, un gameplay fort prenant et une bande sonore réussie. Alors quand en plus la mayonnaise prend une nouvelle fois avec les 108 personnages à découvrir, inutile de le dire deux fois : Suikoden Tierkreis est un titre phare de la portable de Nintendo !
Coups de coeur / Coups de gueule
Aciel
Knights in the Nightmare (DS) (Sting)
J'ai pas mal hésité car l'année fut assez riche et j'avais en lice pas mal de jeux comme Magna Carta 2, Divinity 2 : Ego Draconis, Black Sigil ou Valkyrie Profile Covenant qui furent d'excellentes surprises. Néanmoins, la palme revient à Knights in the Nightmare pour l'originalité de son système, un univers et une ambiance magnifiques et soignés qui en font un jeu particulièrement prenant et accrocheur. Il faut juste prendre le temps de le décrypter mais après, quel bonheur.

Star Ocean : The Last Hope (Xbox 360) (Square Enix)
J'aurai pu nommer Disgaea 3 pour ses DLC qui doublent le prix du jeu, le sympathique Agarest aux graphismes d'une PS1, mais au moins ces jeux sont appréciables. Star Ocean ne l'est que par ses combats. Je n'avais pas été fan du 3 mais cet épisode a semble-t-il voulu enfoncer le clou du mauvais goût avec un scénario pathétique, des personnages grotesques (à deux rares exceptions) et un système limité. Seuls les combats évitent au jeu de sombrer totalement. Si vous ne l'avez pas encore, surtout vous, possesseurs de PlayStation 3, évitez-le à tout prix.
Chris17cp
Chrono Trigger DS (Square Enix)
J'ai choisi de ne pas le nommer en tant que meilleur titre de l'année sur NDS tout simplement parce qu'il s'agit d'un remake; il aurait néanmoins pu facilement figurer au panthéon de cette année 2009 car il s'agit à n'en pas douter d'un grand RPG. Si vous n'avez pas encore eu la chance de vous y essayer, n'hésitez pas à vous le procurer vous ne le regretterez pas.

La Wii de Nintendo
Hé oui je n'ai pas choisi de sanctionner un jeu mais bel et bien son support. Que dire si ce n'est que ma console a passé la moitié de l'année dans son carton. Triste bilan pour la machine de Nintendo qui pourrait réellement nous proposer de bons RPG alors que pour l'instant l'offre proposée est plus que limitée. Heureusement que quelques perles comme Muramasa sont là pour nous redonner espoir. J'espère que cette tendance va s'inverser en 2010 notamment avec le très prometteur Tales of Graces qui, je l'espère, parviendra jusqu'à nous.
Darkchaz
Mana Khemia (PS2) (Gust)
Voir mon avis dans la sélection PS2 : je me suis tellement régalé dessus comme jamais, y passant la semaine pour le finir.

Wild Arms XF (PSP) (Media Vision)
Non, non et non ! Là, on ne peut pas laisser ce genre de truc passer. Le seul point positif est l'utilisation des HEX pour faire le quadrillage, mais le reste est raté. Une histoire peu emballante, un système pompé sur Final Fantasy Tactics, mais mal fichu, une difficulté dosée n'importe comment et des musiques assez minimalistes ne donnent pas envie de poursuivre.

Wild Arms 5 (PS2) (Media Vision)
Juste parce que l'histoire ne m'a pas passionné et pourtant j'adore les Wild Arms. Dommage parce que le reste est bien fait (quoique, avoir 4 personnages au lieu de 3 aurait été mieux). Et surtout la traduction en français, dont on salue l'effort, est un ratage complet. Bref, une déception au final pour un jeu que j'attendais avec impatience.
Deathyuya
Brandish : The Dark Revenant (PSP) (Falcom)
Je me suis fait ce remake avec un incroyable plaisir, après avoir visionné plusieurs fois les trailers disponibles, fort alléchants. La série ne m’avait pas vraiment attiré par le passé, mais là je dois dire que, j’ai juste envie de tous me les faire, voire d’attendre si le deuxième épisode va aussi se voir adapter sur PSP. Un jeu que je recommande donc, bien qu’il ne soit pas sorti du Japon et qu’il ne sortira probablement pas en Amérique, on n'a pas besoin de connaître la langue pour arriver au bout de l’aventure. Evidemment, il ne conviendra pas à tout le monde, j’en suis conscient, déjà qu’il est difficile, il reste assez old-school, et on voit sans cesse le même décor. Après il suffit de s’y faire et d’apprécier le genre, mais le tout est accompagné par de sublimes musiques.

Final Fantasy Crystal Chronicles : Echoes of Time (Wii) (Square Enix)
J'attendais pas mal ce jeu surtout pour jouer en Wi-Fi avec une personne en particulier, malheureusement le jeu se révèle très moyen malgré quelques atouts sympathiques, mais surtout un Wi-Fi horrible ! Le jeu devient juste injouable si on arrive dans une partie en tant qu'invité. Les touches répondent très mal, en gros on a vraiment du mal à faire la moindre action, et dans les lieux où il faut souvent sauter, c'est tout simplement la catastrophe. En bref j'en attendais beaucoup plus de ce jeu. Et puis à recommander sur DS qui doit être bien plus agréable que sur Wii.
Delldongo
Persona 4 (PS2) (Atlus)
Un jeu passionnant de bout en bout, et que j'ai recommencé immédiatement une fois terminé. Excellent dans tous les domaines, notamment niveau scénario et personnage. Très bonne durée de vie également, ce qui est toujours appréciable ... quand le jeu est bon !

Final Fantasy IV : Les Années Suivantes (Wii) (Square Enix)
J'aurais pu citer le portage du splendide Mana Khemia sur PSP gâché par une réalisation technique aux fraises, ou encore The Last Hope (jeu incroyablement faible), mais la plus grande honte revient bien à FF4 Les Années Suivantes sur Wii(ware). Un jeu déjà saucissonné et vendu en plein de petits bouts, inintéressant au possible, très faible visuellement, sans aucune autre idée scénaristique autre que nous refaire faire le jeu original avec d'autres personnages. De plus, ce jeu fait du tort à son ainé, pourtant l'un des tout meilleur de la saga. Très dommage, une très grosse déception pour moi.
Riskbreaker
Knights in the Nightmare (DS) (Sting)
Knights in the Nightmare arrive 3 ans après la sortie de son grand frère Yggdra Union. Trois longues années qui ont permis à toute l’équipe de Shinichi Ito de nous pondre un titre d’exception. Un soft nous plongeant au beau milieu d’un conte sombre et dérangeant, brillant par sa poésie et les thèmes abordés. Un titre au gameplay unique et extrêmement réussi figurant parmi les softs les plus novateurs de ces dernières années. Une réussite incontestable de gameplay qui permet à la saga Dept. Heaven de sortir véritablement du lot avec ce quatrième épisode qui trouve enfin sa voie. Un titre majeur de l’année, à ne manquer sous aucun prétexte.

The Legend of Zelda: Spirit Tracks (DS) (Nintendo)
Après 23 RPG finis cette année et une dizaine bien entamés, difficile de nier que certains jeux m'ont sacrément déçu. Mais la palme revient sans aucun doute à Zelda : Spirit Tracks sur Nintendo DS. Complétement accro de cette saga, et ayant été assez charmé par Phantom Hourglass (bien que conscient de ses innombrables défauts), je me suis lancé dès sa sortie dans ce titre, plein d'espoir en tête. La chute fut rude. Aucune mise à jour n'est réellement présente depuis Phantom Hourglass. Tout est calqué sur le même schéma, la nouveauté en moins, la niaisitude en plus. Difficile de croire que nous sommes face à un opus de la saga majeure de Nintendo. Toute l’âme de la série a disparu, laissant place à une pâle copie de ce qu’aurait pu être un bon jeu. Si l’aspect technique peut satisfaire une grande partie des joueurs, le gameplay, lui, fera fuir les aficionados de la série. Dès lors, seuls les jeunes joueurs n’ayant encore jamais connu la série trouveront un quelconque intérêt dans ce soft. Zelda est mort, vive Zelda !
Sylphide
Tales of Vesperia (Xbox 360) (Namco Bandai)


Star Ocean : The Last Hope (Xbox 360) (Square Enix)
I love her., Roger Girard, Les Mystères de l'Amour Saison 3 Thèmes
© 2000-2017 Toute reproduction interdite sans autorisation - Termes d'utilisation - Hosteur - Haut de la page
Partenariats : Le Serpent Retrogamer | Puissance Pokemon | Puissance Zelda | Final Fantasy Ring | Nintendo Master | Régie pub